AbZyMe

Paris, je t'aime.

{ 11:25, 5-avril-2009 } { Posté dans Zeste de réalisme } { 0 commentaire(s) } { Lien }
Du ciel gris, des bâtisses en brique mais la Wallonie est l'enfant pauvre de Belgique. Deux ans que j'y suis. Très peu d'emploi et je n'exagère pas, beaucoup de galères même si certaines démarches sont facilitées - sauf niveau administratif - vous vous en doutez,  alors je rentre enfin parce que la crise, je l'ai subi de plein fouet. Paris me manquait terriblement, petit à petit. On en dira ce qu'on en voudra - malgré une France morcelée et défigurée -  mais de mes pérégrinations, niveau culturel et pour diverses raisons, je n'ai rien connu de meilleurs. Mes racines y sont ancrées et c'est la ville qui m'a vu naitre, alors un dernier voyage qui se prépare et à moi la tour eiffel, le quai aux fleurs, les quais de Seine avec les bouquinistes, Montmarte etc. Certainement d'autres espoirs et galères, mais après tout, avec un entourage amical et des projets concrets qui se tiennent, je retourne là avec du recul et une prise de conscience tout à fait différente.


Un point c'est tout.

{ 02:10, 17-sept.-2008 } { Posté dans Zeste de réalisme } { 0 commentaire(s) } { Lien }
Dans un mois et onze jours, je soufflerai une bougie de plus. Encore une ! On me dira que vieillir apporte la sagesse, que l'age est celui que l'on veut bien se donner, que l'on garde son cœur d'enfant au fond et que je suis encore jeune. Bien entendu ! Je ne vous contredirais certainement pas, ouais mais quand même. Je m'autoriserais donc à ronchonner/grommeler/geindre - rayez la mention inutile - en secret avec moi-même tout en me goinfrant de chocolat sans demander l'autorisation de qui que ce soit... Quoique ! (et non pas couac... tss)

En attendant, j'ai choisi l'option auberge espagnole -  oups pardon liégeoise ! -  où je vis en colocation avec quatre autres personnes dans une maison. J'ai vraiment dû aimer le film puis ça permet de rajeunir l'air de rien avec quelques éclats de rire, bientôt les poupées russes ?                                                                                         


Embarras

{ 01:48, 17-sept.-2008 } { Posté dans Zeste de réalisme } { 0 commentaire(s) } { Lien }
Ce qui peut choquer aux premiers abords, c'est le manque de pudeur. Les gens d'ici n'en ont presque aucune excepté sur leurs sentiments et émotions bien que.

Je fus donc, non choquée, mais perplexe face à la mentalité ici. Les liégeois sont par nature gentils, agréables mais aucune bride ne les tient à tous niveaux et tous les excès sont donc permis qu'ils soient alcoolisés ou sexuels. Le langage aussi, les choses qui ne se racontent pas forcément, tout y passe. Nous autres, français, paraissons donc "coincés" ou "prudes" avec notre manière de concevoir par exemple les sentiments et l'amour où eux prêchent avant tout la coucherie et le fait de "profiter", voire sur les façons dont nous parlons de nos petites personnes sans nous étaler dans le détail. C'est à tous les étages. Pourtant, je m'interroge car j'en vois des pas heureux, des ceux qui cherchent la fantaisie, l'ultime regard faisant basculer l'âme et la chair dans un tourbillon d'émotions et des parfois gênés qui s'excusent ou se justifient finalement... Il faut pourtant bien assumer ce qu'on dit ou fait, peu importe la critique et le jugement, n'est-ce pas ce qu'ils avouent si souvent l'air indécis ?

Rien n'est caché, pas vraiment jusqu'à ces femmes objet en vitrine. Quel rapport me direz-vous ? Je ne sais pas, juste ce manque de bienséance que nous prônons par chez nous, une réalité crue et criarde qui déteint parfois mais qui rapprochent ces fameux étrangers que nous sommes. On me parle des frontières proches comme celle de la Hollande où tout semble presque permis, des "bons vivants liégeois" mais où est le rêve dans tout cela ?


Flagrant délit d'égocentrisme.

{ 14:40, 13-juin-2008 } { Posté dans Zeste de réalisme } { 0 commentaire(s) } { Lien }


- Tu ne crois pas en moi.


Il y a parfois des remarques blessantes et erronées que l'on vous envoie, telle une vérité, lancée comme une bouteille à la mer. Flagrant délit d'égocentrisme expliquera t-il en s'excusant. Il écrit. Moi aussi. Cependant, faisant un constat amer sur le domaine de l'édition suite à divers échanges avec des scribouillards qui tentent l'aventure, force est de constater que les maisons d'édition ont leurs valeurs sûres malgré que ces dernières rédigent des histoires à dormir debout, des histoires sans panache au style trop simpliste. Le plus souvent. Les librairies me désolent et pourtant... En attendant, tous les rêves sont permis et la seule personne en qui il peut m'arriver de ne pas croire, c'est bien moi.


Votre facteur vous déteste ?

{ 19:00, 11-juin-2008 } { 0 commentaire(s) } { Lien }

Tous les matins entre les factures et la publicité outrancière, les journaux aux encadrés remplis de catastrophes, on se dit que la poste voire peut-être le facteur se fout de nous... Je ne sais pas vous mais parfois, j'aimerais recevoir des courriers qui changent de l'ordinaire. Chose impensable ou impossible même si la plupart d'entre vous reçoivent une carte de mémé gertrude qui séjourne à deauville, ou de tatie germaine pour noël. Certes, il y a les e-card mais ce n'est pas pareil, vous en conviendrez. Certains ont donc mis en place un système qui permet d'envoyer et recevoir enfin de bonnes nouvelles via de simples cartes postales et ce, dans le monde entier : le postcrossing ! J'espère au moins que cela permet de nouer réellement des contacts. La correspondance d'antan, ça fleure bon la nostalgie... Essayerais-je ?






Le tout en musique

{ 17:57, 11-juin-2008 } { 0 commentaire(s) } { Lien }
Radioblog ayant fermé ses portes, beaucoup se sont rabattus sur deezer.com. Design moderne et  une bonne majorité d'artistes que l'on peut écouter en ligne, rien que pour le plaisir. Pour ceux qui s'ennuient au bureau ou les étudiants ayant besoin d'un fond sonore, je conseille un peu de jazz  - ce que j'écoutais en créant cet espace, design compris - ou de soul. Chaque style, sa radio. Possibilité de recherches en vrac, de découvrir de nouveaux talents et artistes en écoute intégrale, illimitée et gratuite en toute légalité. En plus, ils ont signé avec universal...

En attendant, un concurrent a vu le jour récemment puisque jiwa existe bel et bien aussi. Le son y est de meilleure qualité mais - je ne sais pas vous - moi je trouve le site plus froid, et la coopération avec youtube reste aléatoire puisque au bon vouloir des internautes... Mais soit. Je vais jongler sur les deux. En attendant, je vadrouille également sur myspace sur lequel j'ai une page. Une mine absolue de bonnes choses à découvrir, d'échanges possibles sur la toile avec des artistes de tous bords. Ainsi ai-je discuté dans un anglais très approximatif - Songer à m'y remettre fait partie de mes impératifs - avec le chanteur d'un groupe norvégien. Silverdrop est le groupe, et bjorn le chanteur a des chemises absolument kitsh. Oui, cela m'a fait délirer !

Ce jazzman a faillit me faire la cour, malheureusement pour lui plus que pour moi, mes valises étaient prêtes pour Liège. Si vous ne connaissez pas encore Cécile Corbel, c'est également le moment. Jolie voix se mêlant au son de la harpe, un régal. Dans le style celtique, existe aussi Keltia, un groupe belge que m'a fait découvrir le guitariste de ce dit groupe. Bon, je passe à de la pop indé, stéphanie says...







Début d'un nouveau chapître.

{ 16:38, 11-juin-2008 } { Posté dans Zeste de réalisme } { 4 commentaire(s) } { Lien }
Ci-gît scribouillardises que j'ai définitivement clôturé. Effacer simplement en un clic. Deux ans de supprimer, comme ça, par caprice, par envie d'autre chose. On me demande pourquoi. Je répondrais que je me suis largement étendue dans tous les sens sur cet espace, et qu'au final, j'avais la sensation de tourner en rond sans vraiment avancer. Tout ressasser ne mène à rien. Allons de l'avant. Alors abzyme. Plus pudique, plus mature, plus proche, un brin d'intimisme. Surtout d'optimisme. Vous pourriez être surpris.


Liège.

{ 14:53, 11-juin-2008 } { Posté dans Zeste de réalisme } { 0 commentaire(s) } { Lien }
Bientôt un an. Ses maisons de briques, ses toits en ardoise. Sa population aux accents hétéroclites. Sa pauvreté, car il ne faut pas se leurrer. A chaque coin de rue, un énergumène mal fagoté vient vous demander quelques pièces, à manger, une clope. Ses drogues. Le carré avec un air de quartier latin parisien. Ses guindailles. Cette ambiance estudiantine. Les gens ont quelque chose qui fait que.

- Alors, tu restes ?
- Oui. J'ai envie de m'ancrer là. Je suis arrivée à bon port.

De là, naît une idée. L'envie d'écrire. L'inspiration. La femme gouttière. Un personnage dont j'ai envie d'extraire la moindre essence et parcelle. Juste pour voir... 


Qui suis-je?

Accueil
Mon Profil
Archives
Amis
Mon Album Photo

«  10 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Liens


Catégories

Zeste de réalisme

Articles Récents

Paris, je t'aime.
Un point c'est tout.
Embarras
Flagrant délit d'égocentrisme.
Votre facteur vous déteste ?

Amis

BizigDu
Ludwig
ben
popoche57
Raphael
crapaudcharmant
DOBEL
lami
omarinho
Isa
Brindevie
nox